Rédaction Web

Pourquoi Wriiters est devenue ma plateforme favorite?

Pour ceux qui ne connaissent pas mon parcours, j’ai débuté dans la rédaction web en 2017. Deux années de labeur à écrire sur des plateformes aux rédacteurs sous-payés. Puis j’ai découvert Wriiters.

Quand j’ai pensé arrêter la rédaction web. 


Fin 2018, je n’en pouvais plus. J’aimais écrire, mais je ne voyais plus l’utilité de le faire. Je rédigeais texte sur texte pendant des heures, pour finalement gagner une vingtaine d’euros par jour quand ce n’était pas à la semaine. Je ne prenais plus de temps pour autre chose. Les retours des plateformes sur lesquelles je rédigeais étaient toujours positifs. Je faisais mon travail correctement, mais ne pouvant pas en vivre, je n’y trouvais plus aucun plaisir. J’écrivais matin, après-midi, soir… souvent très tardivement. À l’extérieur, devant ma famille et mes amis, je faisais bonne figure. Tout allait bien et j’adorais mon métier. La seconde partie de cette phrase est vraie, mais tout n’allait pas bien. Je me sentais mal, inutile. Je commençais à comprendre que je ne pourrais pas continuer à ce rythme pendant un mois de plus. Les vacances de Noël de mes enfants arrivaient et je décidais de fermer mon ordinateur sans savoir quand j’allais le remettre en marche.

Quand un groupe Facebook parle de Wriiters.


Après ces deux semaines à profiter de ma famille et des fêtes de fin d’année, c’est sur les groupes Facebook pleins de rédacteurs et rédactrices que je suis allée chercher une pointe de motivation. J’aimais toujours autant mon métier, mais ne voulais plus le pratiquer de la même façon. Je voulais retrouver ma fierté, être payée au prix juste selon la valeur de mes services. Je n’ai pas remis en doute mes compétences. Je cherchais un moyen de les rendre visibles. J’étais presque en colère contre moi-même de ne pas savoir comment y parvenir. Depuis plus d’un an, je rêvais de créer ma micro-entreprise pour vivre pleinement de la rédaction web. Ce n’était pas à ces tarifs que je pourrai me le permettre. Puis une publication a traversé mon fils d’actualité. Elle demandait des renseignements sur une plateforme nommée Wriiters où les rédacteurs vendaient leurs textes. J’ai cru que c’était une plaisanterie. Une plateforme où l’on vendait ses textes ?… au prix que l’on veut ? Et les clients qui venaient faire leur choix comme dans un catalogue ? Naaannn ça ne pouvait pas exister !!!

 

Quand Wriiters est devenue ma plateforme favorite.


Vous l’aurez compris, je n’arrivais pas à y croire. Mais en bonne rédactrice web qui part à la pêche aux infos, j’ai fait appel à Google pour me renseigner. J’ai épluché le site de Wriiters en long, en large et en travers (plusieurs fois pour être honnête). J’ai scruté le compte Twitter, la page Facebook… Rien a signaler, pas d’arnaque en vue. Tout était clair et limpide, bien expliqué. Mais pour s’inscrire, il fallait un numéro Siret. C’est là que Wriiters m’a mis un coup de boost au moral (et un coup de pied au derrière pour rester polie) sans même le savoir. 1er février, minuit et 10 minutes, je cliquais sur le bouton magique d’une page web qui enregistrait ma déclaration de micro-entreprise. Le jour même où mon numéro de Siret est arrivé, je finalisais mon inscription en tant que rédactrice sur Wriiters.
Deux mois et quelques jours plus tard, j’ai le bonheur de dire que, grâce à Wriiters, je suis enfin épanouie dans mon métier. Je rédige sur les thèmes que j’aime, et j’ai rencontré une communauté de rédacteurs et rédactrices qui forment une véritable équipe. Pendant quelques semaines, j’ai continué mon travail avec les plateformes précédentes, mais ce n’est plus le cas actuellement. Je suis inscrite ailleurs, notamment pour entrer en contact avec des clients. Mais Wriiters tient le haut de l’affiche et est facilement devenue ma plateforme favorite. J’y propose mes articles au prix que je souhaite et ça change la vie. Chaque rédacteur sait aussi qu’il peut compter sur Rodrigue Fenard, le créateur de Wriiters qui est aussi co-fondateur de soumettre.fr.

 

Mais concrètement, Wriiters, c’est quoi ?


Pour résumer, Wriiters est une plateforme qui permet aux rédacteurs de vendre leurs textes directement. Lorsqu’un client vient sur le site, il peut consulter la boutique d’articles en vente ou se repérer grâce aux différentes catégories. Il consulte les différentes descriptions qui lui indique les caractéristiques du texte, comme le nombre de mots, l’utilisation des hn, des mots en gras ou de l’optimisation en recherche vocale. Lorsqu’il veut un article, le client l’ajoute à son panier. Il peut continuer ses achats ou régler la note et télécharger son texte tout neuf. Il peut ensuite le publier directement sur son site. Ce n’est pas plus compliqué que ça. S’il le souhaite, (et les rédacteurs apprécieront grandement le geste) il peut noter l’auteur et lui laisser un avis.

 

Pourquoi Wriiters est un avantage pour ses clients ?

 
Imaginons que vous ayez besoin d’un ou plusieurs articles pour entretenir un blog. Vous cherchez un texte à publier immédiatement, mais n’avez ni le temps de le rédiger, ni celui de trouver un auteur et de lui fournir un briefing précis. Wriiters sera la solution idéale. Grâce aux catégories ou même à la barre de recherche intégrée, vous aurez accès à plusieurs textes correspondants à vos attentes. Vous pourrez alimenter votre blog en quelques instants. Vous pourrez même aller plus loin en choisissant d’autres textes pour enrichir votre planning de publication.

Comment travailler avec un rédacteur en particulier ?


Il peut arriver que le style ou les thèmes abordés par un rédacteur ou une rédactrice vous plaise particulièrement. Pour continuer à travailler avec cette personne et lui adresser vos commandes directement, vous trouverez une option « contacter ce rédacteur » sur son profil ou ses fiches produits. Vous pourrez ainsi lui proposer une collaboration à long terme via Wriiters et lui indiquer vos besoins exacts.

 

Pourquoi faire cet article sur Wriiters ?


Pour ceux qui pourraient se poser la question, cet article n’est pas une commande. Personne ne m’a demandé de l’écrire et encore moins de le publier. J’ai choisi de le faire car Wriiters est à mes yeux une plateforme qui mérite d’être connue par les rédacteurs et par les clients potentiels. Elle permet aux premiers de vendre leur travail à des prix décents pendant que les seconds y gagnent un temps fou. Grâce au Slack Wriiters (un groupe de discussion entre rédacteurs), j’ai aussi pu rompre avec l’isolement qui me pesait. Ce n’est pas simple tous les jours de travailler en solo. J’y ai trouvé une véritable entraide, une solidarité grâce à laquelle on peut échanger sur nos problématiques en rédaction ou en tant que travailleur indépendant. C’est aussi cela la force de Wriiters, une équipe, une communauté de rédacteurs et rédactrices qui se soutiennent. Vous êtes à un clic de découvrir le travail de toutes ces personnes sur https://www.wriiters.com/fr

 

2 commentaires

  • dominique

    Bonjour,
    Il semblerait que Wriiters soit encensé par bon nombre de rédacteurs web.
    Cependant, je suppose que l’on ne peut pas vivre de ses écrits en étant uniquement inscrit sur toutes ces diverses plateformes. D’autant plus que la concurrence commence à être rude et qu’il y a de plus en plus de rédacteurs web. C’est une des raisons qui m’empêche de me lancer comme vous ( je suis aussi très lente à rédiger).
    Bonne continuation à vous et votre blog.

    • Rédactio'Nelly

      Bonjour.
      Effectivement, Wriiters est très apprécié. Mais sa différence majeure avec les autres plateformes réside dans son engagement pour les rédacteurs. Ces derniers, même s’ils fixent leurs prix, sont invités à ne pas se brader et à produire des articles de qualité. Ce n’est pas non plus de la rédaction au kilomètre. Chacun écrit à son rythme, sur le thème de son choix.
      Pour ce qui est de vivre de la rédaction web, c’est possible. Mais pas dès le début de l’activité. Certains y parviennent certainement, mais ne pouvant parler que de mon expérience personnelle, je dois bien avouer que ce n’était pas le cas au début.
      Je vous souhaite bonne chance, et si vous décidez de vous lancer, n’hésitez pas à me faire signe.
      Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *